Un portrait dans Le Figaro… par Astrid de Larminat


Dans son roman, Tobie Nathan enquête sur Arlozoroff, dirigeant sioniste assassiné en 1933, qui avait été l’amant de Magda Goebbels, épouse du ministre de Hitler. (Jean-Christophe Marmara/Le Figaro)

Tobie Nathan est une sorte de savant fou entré en littérature pour explorer dans ses romans certaines de ses hypothèses que la Faculté regarde d’un mauvais œil. Connu en France pour avoir créé le premier service d’ethnopsychiatrie, il a entrepris de soigner les migrants à l’aide des méthodes de guérison utilisées dans leur culture d’origine des sociétés où l’on croit que la maladie psychique est provoquée par des esprits malins qu’il faut neutraliser par des rituels magiques. Pendant vingt ans, il a exercé en Seine-Saint-Denis, à l’hôpital Avicenne puis à l’université Paris-VIII où il était professeur de psychologie clinique et pathologique. Il a fait des émules, a travaillé auprès des tribunaux… lire la suite

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s