Une critique de la nouvelle interprétation des rêves dans la Tribune de Genève

«Rêveur, ne raconte pas ton rêve à un inconnu»

Le titre ne fait pas dans la modestie: La nouvelle interprétation des rêves. Il donne l’impression qu’il y a eu Sigmund Freud puis, 111 ans plus tard, Tobie Nathan qui vient en nouveau père de la psychanalyse. L’ethnopsychiatre français avoue son ambition de réactualiser ce que Freud a écrit il y a un siècle, tant à la lumière des derniers développements de la psychanalyse qu’en plongeant dans les textes millénaires des civilisations qui ont abordé la question.

Anne-Muriel Brouet | 04.02.2011 | 18:19

—> Lire la suite

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s