une critique dans Cerveau & Psycho n° 45 mai-juin 2011

La nouvelle interprétation des rêves de Tobie Nathan — Odile Jacob, 249 pages, 2011

Dans cet ouvrage passionnant, Tobie Nathan s’appuie sur les données neurophysiologiques récentes tout en puisant dans le savoir des Anciens (grecs, juifs, musulmans) et des cultures africaines pour élaborer une proposition saisissante : le rêve est le garant de l’identité unique du rêveur. « Brouillon du lendemain », il est tourné vers l’avenir plutôt que vers le passé. Dispositif biologique de lutte contre cette érosion de soi que produit inéluctablement la vie en société, il est pensée totalement libre, production d’hypothèses sur le devenir possible du rêveur. Et la condition de sa réalisation dans le monde réel est son interprétation par un autre que soi. Tout l’art de l’interprétation va consister à comprendre l’univers spécifique du rêveur, sa singularité dans son univers socioculturel, son métier, sa langue, sa religion, ses coutumes, afin de l’interpréter au plus près de sa réalité. Illustré par des exemples cliniques surprenants, voilà un livre à la fois dense et accessible, qui fait penser et rêver.

 Catherine Grandsard, Université Paris 8

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s