L’intelligence par téléphone

Smartphone. Discussion avec l’invisible

fetishphoneNos souvenirs et nos relations sont contenus dans ce petit objet, si précieux. Mais que sommes-nous prêts à sacrifier à ce nouveau fétiche ?

Je l’ai croisée dans l’autobus. Debout près de la porte elle parlait très fort dans une langue que je ne comprenais pas, elle gesticulait, pestait… Sans doute est-elle folle, ai-je pensé, jusqu’à ce que j’aperçoive le micro du smartphone. C’est alors que j’ai compris qu’elle se disputait avec un parent resté au pays… Et si elle criait si fort, c’était pour qu’il l’entendît mieux, lui qui était si loin.Pourquoi l’ai-je d’abord pensée folle ? C’est que, dans ce monde dont on essaie de nous convaincre qu’il est désenchanté, une personne qui parle sans interlocuteur visible est victime d’hallucinations. Dissociée, incapable de prendre conscience que les voix émanent d’elle-même, elle s’acharnerait à leur répondre. Pourtant, ce n’est pas parce qu’on ne voit pas l’interlocuteur qu’il n’existe pas. Nul ne parle seul – pas davantage les fous que n’importe philomag107qui… Aujourd’hui, on a enfin compris qu’entendre des voix, c’est comme écouter un smartphone qu’on ne voit pas…Car la pratique du…

La suite ici, dans Philosophie Magazine N° 107   <—

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s