« C’est une histoire haletante, avec des vrais personnages, et même des personnages vrais, qui ont existé dans l’Histoire et pas qu’un peu »

Sur le blog Jewpop,

« C’est une histoire haletante, avec des vrais personnages, et même des personnages vrais, qui ont existé dans l’Histoire et pas qu’un peu » écrit Luc Rosenzweig dans sa chronique publiée sur le site causeur.fr, à propos du roman de Tobie Nathan « Qui a tué Arlozoroff ? » (Grasset). L’intrigue part d’un mystère qui n’est toujours pas élucidé : qui a assassiné, le 16 juin 1933, vers minuit sur la plage de Tel-Aviv, Haïm Arlozoroff, figure importante du Yichouv, la communauté juive de Palestine avant la proclamation de l’Etat d’Israël ? Sur fond d’histoire d’amour sulfureuse entre ce dernier et Magda Behrend, future Frau Goebbels, voici, comme le dit si bien Luc Rosenzweig, « un roman, un vrai, pas une de ces minauderies éditoriales nombrilistes qui fleurissent chaque automne à Saint-Germain. »

VOUS CHERCHEZ DES LECTURES POUR L’ÉTÉ ?

LA LIBRE BELGIQUE VOUS PROPOSE SES COUPS DE CŒUR…

Le titre de ce roman fait allusion à une expression israélienne qui sert à dire, à propos de n’importe quelle question, qu’il n’y a pas de réponse. Arlozoroff était un personnage politique de premier plan dans la Palestine d’avant Israël. Le 16 juin 1933, Haïm Arlozoroff a été assassiné sur une plage de Tel-Aviv. C’est sur cet épisode que s’ouvre le récit.

Tobie Nathan, né au Caire en 1948, est professeur de psychologie clinique et pathologique à l’Université Paris 8. , écrivain et diplomate. Il a également dirigé le centre Georges-Devereux d’ethnopsychiatrie. Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages de psychologie et d’anthropologie, ainsi que de six romans. Il est notamment l’auteur de « Psychanalyse païenne » et de « La Guérison yoruba ». Il a également publié « Le Divan et le Grigri » (avec Catherine Clément).

un portrait de Tobie Nathan dans Lire N° 387 — juillet-août 2010 par Julien Bisson

Le Marabout de l’histoire

Pionnier de l’ethnopsychiatrie, Tobie Nathan se montre également romancier de talent. Avec Qui a tué Arlozoroff ? , il nous entraîne dans une folle escapade historique, mêlant création d’Israël, meurtres politiques et amours interdites entre un dirigeant juif et la femme de Goebbels.

Tobie Nathan n’est décidément jamais là où on l’attend. On imaginait ce professeur de 62 ans rivé à son service d’ethnopsychiatrie…

Julien Bisson