Une interview

Tobie Nathan (DR)

Tobie Nathan (DR)

logoMariannedans Marianne du 14 septembre 2013

L’anti-Lévi-Strauss

Le nouveau film d’Arnaud Desplechin, « Jimmy P. », fait revivre la figure de Georges Devereux, pionnier de l’ethnopsychiatrie. Son disciple Tobie Nathan se remémore le stupéfiant érudit et le séducteur fantasque qu’il fut.

PROPOS RECUEILLIS PAR AUDE LANCELIN

Marianne : Qui est Georges Devereux, incarné par Mathieu Amalric dans le nouveau film d’Arnaud Desplechin ? 

Tobie Nathan : J‘ai très bien connu Georges Devereux. J’ai passé ma thèse de doctorat sous sa direction et travaillé avec lui pendant dix ans, à l’Ecole pratique des hautes études, où il fut le premier et le seul à tenir une chaire d’ethnopsychiatrie. Ma thèse portait sur les communautés sexuelles – ce que la presse appelait à l’époque les «mariages de groupe». Dans les années 70, on commençait à parler de ce phénomène, en Suède d’abord ; il y en eut aussi à Paris et dans les Cévennes, à Berlin, à Londres, aussi. Dans ces communautés, la sexualité était en principe libre et on était censé élever les enfants de manière communautaire. Le fait est que, au bout de deux ou trois ans, tout explosait, à cause de la jalousie, bien sûr …/…

Lire la suite ici <—

Publicités

Georges Devereux, père de l’ethnopsychiatrie

Georges Devereux en 1978 © photo Tobie Nathan

Georges Devereux en 1978 © photo Tobie Nathan

LogoFranceInterGrdmardi 10 septembre 2013

A l’occasion de la sortie du film : »Jimmy P., psychothérapie d’un indien des plaines » d’Arnaud Desplechin, rencontre avec Tobie Nathan qui nous racontera Georges Devereux avec qui il a travaillé durant une dizaine d’années  et la naissance del’ethnopsychiatrie .

Inspiré d’une histoire vraie, ce film est l’adaptation du livre fondateur de Georges Devereux : »Psychothérapie d’un Indien des Plaines », publié pour la 1ère fois aux USA en 1951. Au lendemain de la 2ème guerre mondiale, Jimmy Picard, un Indien Blackfoot est admis à l’hôpital militaire de Topeka au Kansas. Il souffre de vertiges, cécité temporaire et perte d’audition et est diagnostiqué schizophrène. Toutefois, Georges Devereux un ethnologue et psychanalyste français spécialiste des cultures amérindiennes est appelé. Il devient le thérapeute, le confident et l’analyste de Jimmy

-Site du Centre Devereux : http://www.ethnopsychiatrie.net/index.html

« Jimmy P., psychothérapie d’un indien des plaines »,  film d’Arnaud Deplechin le 11 septembre avec Mathieu Amalric et Benicio del Toro

-« Psychothérapie d’un Indien des Plaines » de Georges Devereux Ed Fayard

-dans un essai-mémoires intitulé « Ethno-Roman« , paru chez Grasset en 2012. Tobie Nathan a rendu compte de manière très détaillée ses relations avec Georges Devereux, qui fut son maître, sous la direction duquel il a passé sa thèse de doctorat, avec qui il a  travaillé de manière intensive durant une dizaine d’années,

-Un nouvel ouvrage paraîtra au mois d’octobre prochain, chez Odile Jacob : « Comment le rendre amoureux ; comment la rendre amoureuse« .

pour (re)écouter l’émission <—