L’interprétation des rêves de Tobie Nathan

Sphynge s’emparant d’un dormeur — figure du cauchemar chez les Grecs

 

La nouvelle interprétation des rêves de Tobie Nathan est un petit livre qui se lit comme un roman plein d’idées. Une révolution dans la lecture – qui date de Freud – de l’interprétation des rêves. Un livre qui offre des propositions nouvelles, dont chacun peut se saisir.

S’appuyant tant sur les grands classiques de l’antiquité que sur les travaux scientifiques récents, Tobie Nathan fournit les clefs permettant de comprendre

1) Comment fonctionne un rêve…

2) À quoi sert de rêver – rêver durant le sommeil serait une manière de résister à l’uniformisation du moi qu’exige la socialisation durant la journée. Ainsi, le rêve serait-il une sorte de réinitialisation du moi, de résistance à la contrainte sociale. Un rêve pour que chaque matin, ce soit à nouveau moi qui me réveille.

3) La différence entre le cauchemar et le rêve. Le cauchemar nous prévient d’un danger que nous n’avons pas pu ou voulu voir (problème dans le couple, la famille, problème au travail, souvent, problème politique, problème financier, problème de santé, etc)

4) À qui peut-on raconter son rêve; à qui on NE doit-on SURTOUT pas le raconter…

5) Comment interpréter les rêves ;

6) Chaque rêve est unique parce que chaque rêveur est unique. Il n’y a pas de symbolisme ni de décodage automatique universel. Comprendre un rêve, c’est construire la pensée propre à chaque rêve.

7) Un rêve nous parle de l’avenir, de notre avenir et jamais du passé…

8) il faut quelqu’un pour décoder son rêve, car un rêve est une aide pour sa propre vie ; il est un guide pour soi-même et pour son entourage. Pas d’interprétation du rêve sans interprète des rêves.

Tobie Nathan donne des exemples de la place et de l’interprétation des rêves dans les différentes cultures : chez les Grecs anciens, chez les Psychanalystes, chez les Neuro-physiologistes, en Afrique, chez les Indiens d’Amérique du sud, chez les Australiens, chez les Musulmans, chez les Juifs, chez les Chrétiens, etc… il raconte les grands interprètes de rêves classiques autant que les shamans et les voyants.

Le 13 janvier 2011 en librairie : La nouvelle interprétation des rêves de Tobie Nathan — édité chez Odile Jacob.

 

Publicités

Nouvelle interprétation des rêves

le 13 janvier 2011 — nouvelle année, nouvelle interprétation des rêves

« Un rêve qui n’est pas interprété est comme une lettre qui n’a pas été lue », dit un traité du Talmud.

Pendant longtemps, on a pensé les psychanalystes spécialistes du rêve et Freud lui-même considérait son Interprétation des rêves comme son ouvrage princeps. Aujourd’hui, la plupart des chercheurs qui parlent du rêve sont plutôt des neurophysiologistes, qui excluent totalement la question de son interprétation. Le problème de l’interprétation est donc intact et loin d’être résolu !

A quoi sert le rêve ? Nos rêves ont-ils une signification ? Comment les interpréter ? A qui les confier ?

Tobie Nathan revient sur toutes ces questions avec son audace et son originalité, mobilisant aussi bien les découvertes des neurosciences que les acquis de la psychanalyse… ou encore les leçons du Talmud.

Contact presse : Cécile Andrier / 01 44 41 46 91

cecile.andrier@odilejacob.fr