About me

Tobie Nathan Je suis né en Egypte, au Caire, en 1948. J’ai été éduqué en France. Doctorat en Psychologie (1976), Doctorat d’Etat, ès Lettres et Sciences Humaines (1983).

Je me suis intéressé à la psychanalyse, aux psychothérapies et à toute forme de traitement des désordres psychologiques. J’ai développé la théorie et la pratique de l’ethnopsychiatrie. J’ai fondé le premier centre d’ethnopsychiatrie en France : le Centre Georges Devereux à l’Université de Paris 8.

Professeur d’Université, j’ai enseigné la psychologie clinique et la psychopathologie à l’Université Paris 8. Je suis aujourd’hui professeur émérite dans cette même université.

J’ai publié plus de 200 articles scientifiques sur la psychothérapie, la psychanalyse et l’ethnopsychiatrie et vingt six volumes sur ce sujet.

Romancier  et dramaturge, j’ai aussi publié dix romans et, en collaboration, une pièce de théâtre.

Textes majeurs : Psychothérapie démocratique (avec Nathalie Zajde). Paris, Odile Jacob, 2012 ; La Nouvelle Interprétation des Rêves. Paris, Odile Jacob, 2011 ; À qui j’appartiens? Écrits sur la psychothérapie, sur la guerre et sur la paix. Paris, Le Seuil — les empêcheurs de penser en rond, 2007; Nous ne sommes pas seuls au monde, Paris, Les empêcheurs de penser en rond, Le Seuil, 2001, L’influence qui guérit, Paris, Odile Jacob, 1994, Éléments de psychothérapie, Paris, Odile Jacob, 1998…

 et des romans, parmi lesquels Saraka Bô, roman, Paris, Rivages, 1993, 613, roman, Paris, Odile Jacob, 1999, Serial Eater, roman, Paris, Rivages, 2004, Mon patient Sigmund Freud, roman, Paris, Perrin, 2006, Qui a tué Arlozoroff ? Roman, Paris, Grasset, 2010 et, plus récemment, en 2012, Les nuits de Patience aux éditions Rivages.

En janvier 2003, j’ai été détaché de l’Université — d’abord à Bujumbura, au Burundi, comme directeur du Bureau régional de l’Agence Universitaire de la Francophonie pour l’Afrique des Grands Lacs, puis à Tel Aviv en tant que Conseiller de Coopération et d’Action Culturelle et encore à Conakry, en Guinée, de 2009 à 2011, où j’ai rempli la même fonction près l’Ambassade de France.

Tobie Nathan, Ce Pays qui te ressemble, Paris, Stock, 2015

Tobie Nathan, Ce Pays qui te ressemble, Paris, Stock, 2015

En 2012, j’ai fait paraître le récit de vie d’un migrant en France : Ethnoroman… en 2013, un grand livre sur les manières de déclencher la passion amoureuse, Philtre d’amour, chez Odile Jacob et, en 2014 un traité philosophique sur le concept d’étranger : L’étranger ou le pari de l’autre, paru aux éditions Autrement.

En 2015, est paru en février Quand les dieux sont en guerre, une réflexion sur la destructivité des dieux, à Paris, aux éditions La Découverte

et à la rentrée de septembre 2015, est paru un grand roman épique, à Paris, aux éditions Stock: Ce pays qui te ressemble.

Tobie Nathan

7 réflexions sur “About me

  1. Ravie d’apprendre que le grand livre sur l’Interprétation des rêves reste d’actualité. Ravie d’avoir découvert ce blog. Merci pour ton enseignement ; merci decontinuer à partager avec nous tes réflexions, tes propositions au sujet des logiques des mondes. Toutes ces forces agissantes qui nous permettent d’aller à la rencontre des usagers sans pratiquer l’injure. Et des patients qui perçoivent qu’on leur reconnaît intelligence et compétences constituent un véritable bonheur pour le clinicien. Car ce sont eux qui nous font advenir, eux qui nous contraignent à ne jamais nous contenter de savoirs figés et stériles.
    Je l’expérimente tous les jours…
    Nathalie

  2. Cher Tobie Nathan,
    Merci infiniment pour votre culture, votre enthousiasme et votre intelligence à faire partager à vos étudiants, vos idées en matière de psychothérapie et plus précisément d’ethnopsychiatrie. Vous êtes indiscutablement pour moi un des meilleurs auteurs dans ces domaines et votre oeuvre est une puissante source de compréhension et d’inspiration.
    Françoise Zannier

  3. Cher Monsieur,
    J’aimerais que vous jetiez un coup d’oeil au roman « Trous de Mémoire » Ed. Denoël…
    Pour entendre et lire vos commentaires…
    Bien à vous…

  4. Pingback: Critique littéraire Tobie Nathan | tlegallblog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s